24

3 décembre 2004

N° 9 993: Quand vient le temps de faire le bilan de l’année qui s’achève, on ressent toujours une légère déception à l’idée de ne pas avoir été un peu (oh, juste un peu) plus vivant

Nicolas Langelier

On aurait peut-être dû rire un peu plus. Se préoccuper un peu moins de ces choses qui, avec le recul, semblent bien ridicules et indignes de nos préoccupations.

23

5 novembre 2004

N° 9 994: Le journaliste, chroniqueur et animateur Franco Nuovo est un être insupportable

Nicolas Langelier

C’est un fait.

22

1 octobre 2004

N° 9 995: Il y a des jours comme ça où tout ce que vous souhaiteriez, c’est être loin, loin dans le bois

Nicolas Langelier

Oh, je sais bien que vous êtes un hipster (j’ai remarqué vos souliers) et que vous adorez la ville, son désordre bétonné, l’activité qui l’agite jour et nuit et jour, et que vous ne pourriez vous en passer pour rien au monde, vraiment.

19

4 juin 2004

N° 9 996: Un jour, vous allez bien finir par rentrer dans un poteau de piste cyclable

Nicolas Langelier

Ces poteaux sont bien sûr fort utiles.

18

7 mai 2004

N° 9 997: L’aube est le meilleur moment de la journée, mais c’est beaucoup trop tôt

Nicolas Langelier

Ce n’est pas que les autres moments de la journée n’ont pas leur charme propre.

16

2 avril 2004

N° 9 998: Si vous travaillez à la maison, ce n’est jamais une bonne idée de boire à l’heure du dîner

Nicolas Langelier

14

5 mars 2004

N° 9 999: Les filles ne cesseront jamais de vous surprendre par leur capacité à mettre des mots précis sur des choses qui étaient très, très floues dans votre tête de gars

Nicolas Langelier

12

7 février 2004

N° 10 000: Il y a des choses auxquelles on ne s’habitue pas

Nicolas Langelier

On s’habitue à tout, selon la sagesse populaire. Même au pire. Pourtant, tout le monde sait qu’il y a des choses auxquelles on n’arrive juste pas à s’habituer. Les condos cheaps, par exemple (à cause des fenêtres en PVC blanc, présumément). Voir quelqu’un mourir, même un animal, même à la…