Dérape littéraire assis sur les genoux de François Truffaut

Xavier K. Richard
Récit, Société

Je me lève, des oiseaux chantent à l’unisson selon un rythme soutenu qui m’a paru bizarre, d’où mon réveil. Je dois composer quotidiennement avec ces animaux sauvages, les seuls qui croisent vraiment mon chemin, avec les blattes et les rats du métro.

La chronique du quotidien

Gabrielle Lecomte
Chroniques, La chronique du quotidien

«Ex-Animatrice-Sophie-Grégoire, acceptez-vous de prendre pour époux Justin-Psycho-Trudeau ici présent…»