Des héros dans la ville

Numéro 63

9 au 15 février 2007

Un texte de
P45

Publié le 9 février 2007 dans
Conversations, arts visuels

y_gobsquad_090207.jpgCes jours-ci, c’est à Québec que ça se passe. Le Mois Multi a pris son envol avec éclat hier, et la ville a perdu de son charme pittoresque. Youppi!, on souffle un peu…

Avec éclat, car c’est un collectif germano-britannique, Gob Squad, qui a ouvert le bal avec une projection de quatre vidéos en simultané, tout juste tournées dans la ville. En effet, les quatres artistes, après un périple dans la ville, arrivent à la salle de projection alors qu’ils achèvent un plan séquence de fou (50 min) chacun, en partie scénarisé, en partie improvisé, des vidéos qu’ils projetteront 10 minutes plus tard…

L’effet est immédiat: on aime. Et on aime Québec. On remercie Québec, et on se pince pour y croire. Ça et bien d’autres choses pendant le Mois Multi, le mois où la ville vibre au plus fort pendant l’année. Ça commence avec deux semaines consacrées aux spectacles et aux performances, suivent les installations les deux dernières semaines. Parmi les artistes étrangers et les laptops qui pulullent, on se sent, habitants de Québec, devenir un peu plus modernes, un peu plus héroïques…

Mais, surtout, c’est le propos même de Super Night Shot, l’oeuvre vidéo de Gob Squad, l’héroïsme: «Chacun de nous est seulement un sur un million, facile à remplacer et facile à oublier dans une ville qui n’a pas vraiment besoin de nous… Mais ne vous inquiétez pas… Nous allons changer tout cela… Nous avons un plan… Cette ville aura besoin de nous et ce film en sera notre témoin…»

Un montage vidéo de Super Night Shot ici.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter