Neutralité des réseaux: une analogie claire comme de l’eau-de-vie

Numéro 108

21 au 27 mars 2008

Un texte de
P45

Publié le 22 mars 2008 dans
Conversations, web

Bar

L’ADISQ a cet automne a suggéré de faire des fournisseurs d’accès Internet (FAI) les responsables légaux de tout ce qui circule sur le web, dont la circulation des produits culturels piratés.

L’idée: s’il faut stopper le téléchargement illégal d’oeuvres protégées par le droit d’auteur, préconiser un système de gendarmerie à la source des accès Internet, donc faire des FAI les gendarmes d’Internet.

L’idée est très mauvaise. Le blogue de ptaff.ca, en utilisant une analogie toute simple, celle de l’alcool de contrebande, nous dit pourquoi.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter