Une impressionnante choucroute brune

Numéro 90

26 octobre au 1er  novembre 2007

Un texte de
P45

Publié le 31 octobre 2007 dans
Conversations, critique, musique

h_4_ill_972990_amy-winehouse.jpg

On aime Le Monde et ses critiques parfois trop incisives pour s’empêcher de rire…

Aujourd’hui, c’est Amy Winehouse qui écope, elle qui jouait en concert lundi soir le 29 octobre au Zénith à Paris.

Un extrait:

L’entrée d’Amy Winehouse fait son effet. Toujours outrageusement maquillée, la brindille tatouée est moulée dans une robe rose fluo qui lui arrive en haut des cuisses et semble vaciller sous le poids d’une impressionnante choucroute brune.

J’aime bien aussi:

Sur disque, sa voix puissante est synonyme d’autorité et de gouaille. Au Zénith, son timbre magnifique paraît vidé de son énergie. Un malaise s’installe. De fan prêt à frissonner, on se transforme en voyeur guettant les faux pas.

D’autant que ce soir, la chanteuse a décidé de devenir guitariste. Sans même parler de l’épreuve qui consiste à faire passer la bandoulière d’une six-cordes par-dessus une chevelure postiche, il est difficile d’apprendre à jouer d’un instrument en plein concert.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter