30 signes que votre adulescence tire à sa fin

Numéro 198

26 novembre au 9 décembre 2010

Un texte de
Thomas Leblanc

Publié le 26 novembre 2010 dans
Idées, Société

thomas draperJ’ai 25 ans, et je décrète qu’à 25 ans, on commence à prendre la mesure de la vie qui passe et à espérer qu’on sera moins con avec l’âge.

C’est la fin de la fameuse «adulescence», cette période ingrate que des experts ont inventée pour élever nos années de niaisage existentiel au rang de phase de développement psychologique. À 25 ans, on comprend que la vie doit parfois être plate, parce que le fun, ça fatigue et ça vide le compte de banque.

Les voici, les 30 signes qui confirment que l’âge adulte ne sera pas si exaltant que ça. (À noter que c’est un pur hasard qui me fait écrire ce texte quelques années après que le journaliste Olivier Lalande ait fait de même pour P45 à l’époque où il avait à peu près le même âge. Pur hasard? Plus ou moins. L’adulescence est universelle, faut croire.)

  1. Vous retenez les slogans des banques quand la pub passe à la télé (comme «L’argent, ça s’apprend» et «Vous êtes plus riche que vous ne le croyez»).
  2. Vous êtes nostalgique en regardant la série web Dakodak.
  3. La Pabst Blue Ribbon vous donne la diarrhée.
  4. En entendant la chanson Doo Wop, vous espérez encore un nouvel album studio de Lauryn Hill.
  5. Vous trouvez que Facebook a gâché les rapports humains et vous êtes fier d’appartenir à la dernière génération à avoir connu le monde pré-Mark Zuckerberg.
  6. Parallèlement, vous déprimez en vous disant que vous avez le même âge que Lady Gaga et que vous êtes beaucoup moins riche qu’elle.
  7. Vous ne reconnaissez personne en regardant les photos de partys sur le site du Nightlife, et vous êtes un peu triste de ne plus savoir où se déroule LA soirée-exclusive-dans-un-loft à ne pas manquer chaque fin de semaine.
  8. Vous réalisez que les jeunes à lunettes vintage dans les bars n’ont probablement jamais entendu parlé de Chumbawamba, de Placebo ou de Noir Désir.
  9. Vous arrêtez de fumer parce que ce n’est plus à la mode.
  10. Vous trouvez que bruncher est l’activité la plus branchée depuis le 5 à 7. En plus, vous mettez de la musique classique comme trame sonore lorsque vous invitez pour le brunch. Le reste sonne trop agressif.
  11. Vous avez callé malade les trois dernières fois où vous avez viré une brosse un soir de semaine.
  12. Vous avez peur d’épaissir du bide et de la face en rencontrant la trentaine, alors vous faites du yoga, du jogging, de la natation, de la boxe et de la musculation, tout en évitant de consommer sucre, gluten, lactose et même alcool.
  13. Vous n’avez pas assez de volonté pour mettre le point précédent à exécution. Vous faites le deuil des abdominaux de fer dont vous avez toujours rêvé.
  14. Vous constatez avec effroi que les participants d’Occupation double commençaient leur secondaire quand vous, vous finissiez le vôtre.
  15. Vous regrettez d’avoir perdu vos aptitudes spectaculaires en calcul mental quand vous n’arrivez pas à diviser une facture de restaurant en trois.
  16. Vous écrivez un texte pour P45 pour dire que ça vous fait chier que vos amis de gars couchent avec des filles qui ont 10 ans de moins qu’eux.
  17. Vous ne connaissez pas trop les nouveaux groupes locaux et vous vous complaisez là-dedans en vous disant qu’au moins, vous avez connu l’époque où Montréal était la capitale du rock.
  18. Du haut de votre mi-vingtaine, vous trouvez que Xavier Dolan et Béatrice Pirate vivent un peu trop bien l’adage «si jeunesse savait, si vieillesse pouvait», et vous ne voudriez pas être trop prêt quand ils s’en rendront compte, ça pourrait être trop musical ou cinématographique.
  19. Vous réalisez que vos parents vous ont menti en vous faisant croire que vous pouviez avoir tout ce que vous vouliez dans la vie et que vous étiez la personne la plus spéciale au monde, et que les parents de Xavier Dolan et de Béatrice Pirate leur ont probablement dit la même chose.
  20. Vous avez hâte d’être propriétaire… d’un chalet.
  21. Vous réalisez que vous avez maintenant le même âge qu’avaient vos parents (ou que vous vous en approchez) lorsqu’ils vous ont eu. Vous avez soudainement un comparatif clair: sur toutes ces vieilles photos de vous (bébé) et eux (jeunes parents), on pourrait copier-coller votre visage d’aujourd’hui sur le leur. Kif-kif. Êtes-vous prêt?
  22. L’expression «plan de carrière» ne vous semble plus complètement réactionnaire.
  23. Vous arrêtez de chialer et vous commencez à agir.
  24. Vous regrettez votre premier tatouage.
  25. Vous commencez à remarquer chez vous des traits héréditaires communs à vos oncles («Eeeek! Calvitie!»).
  26. Vous découvrez que Les petits débrouillards, ce n’est pas vraiment un empire. Au pire, un bon brand mal exploité.
  27. Vous arrêtez de compter les prix en équivalent bières: «Ouf, c’est cher, je pourrais avoir un six pack pour ce prix-là!»
  28. Vous passez trop de temps sur des sites de déco intérieure.
  29. Vous vous étonnez à ne plus juger les gens de manière expéditive et à davantage respecter les inconnus en général sous prétexte que vous avez acquis des valeurs de vie en société.
  30. Vous comprenez et utilisez le terme «adulescence».


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
2 commentaires
  1. Merci d’avoir mis fin à mes doute de cherchage de chalet et de visite de site web de déco intérieur.

  2. Sly says:

    5 years to live.

Commenter