7 endroits inusités pour afficher son soutien au CH

Numéro 114

2 au 8 mai 2008

Un texte de
P45

Publié le 2 mai 2008 dans
Idées, Société

7 endroits inusités pour afficher son soutien au CH

Que la route des Canadiens en séries s’interrompe ou qu’elle continue, les fans, eux, persistent à afficher leurs couleurs dans les lieux les plus insoupçonnés. Si Daniel Boucher avait des fans, nul doute qu’ils feraient de même.

Alors avant que le CH s’emballe et parte à la pêche aux fans en lançant des «Réveille» pour le Jour de la Terre à la télévision, avant que les choses ne se dégradent, P45 rend hommage aux partisans.

«L’important, c’est qu’on est ensemble», comme disent les vieux fans dans les tavernes.

1. Un «Go Habs Go!» sur le panneau d’affichage de l’autobus 51.
Le conducteur, fier de son coup, sourit plus que d’habitude. C’est bien.

2. Un fanion du CH dans la vitrine de la boutique Orasetti, rue Saint-Denis.
La boutique vend des vêtements de danse contemporaine. On peut voir le fanion à terre, à côté de deux mannequins en costumes de salsa.

3. La diffusion d’un match au lancement de la programmation du Théâtre d’Aujourd’hui.
Aussi, Christian Bégin, au milieu d’un poème d’Oreille, tigre et bruit, se plaisait bien à ploguer les plus récentes données sur les matchs en cours.

4. Dans une émeute.
Pendant que les gens cassent des voitures, on a entendu des «Go Habs Go!». C’est fou!

5. Viggo Mortensen, qui tape un message de soutien au CH sur une roulotte.
On le comprend. Le film qu’il tourne, La route, est un scénario apocalyptique ultra triste. Dans la même veine, il y a eu Stéphane Dion qui a assisté à un match du Canadien. Sauf que lui, le calvaire n’est pas fini.

6. La boutique de hippie sur Saint-Denis, qui sort des robes de lin aux couleurs du CH sur le trottoir.
Tu peux vraisemblablement être hippie ET fan du CH.

7. Les fans qui reviennent des matchs par le métro, qui crient même si personne ne répond.
Bruyant. On a vu aussi un «Il est venu le temps de la ressureCHtion», inscrit sur une vieille couverture dégueu.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter