Approuvé-réprouvé

Numéro 169

20 au 26 novembre 2009

Un texte de
P45

Publié le 20 novembre 2009 dans
Approuvé-réprouvé, Chroniques

Approuvé-réprouvé

Une liste du moment de ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas, et qui pense qu’un flyer avec des dindes dessus, ça ne peut qu’annoncer un bon party.

Approuvé:

1. Le party de fin d’année de P45.
C’est un peu le revival de notre baladodiffusion. Du moins, le temps d’une soirée.

2. Le site Letters To Crushes.
T’as un kick sur quelqu’un, mais tu n’oses pas le lui dire? Dis-le à tout l’Internet!

3. Le blogue Une vie inutile.
Des questions saugrenues, pleines de fausse naïveté, mais tellement drôles.

4. Recevoir des fleurs au bureau.
Ou n’importe où ailleurs.

Réprouvé:

1. La ville de Sherbrooke.
Même si ses bars servent 13 onces de fort pour 20$, on ne l’aime pas. C’est plus fort que nous.

2. Les syndicats chantants.
P45 aime lire La Presse, mais n’aime pas l’écouter chanter.

3. Les relationnistes sur Facebook.
Quatre demandes d’amitié sur cinq semblent dorénavant provenir de gens qui ont quelque chose à nous vendre. On like pas.

4. La loi de Murphy.
On l’haït.

En attente de classement:

1. La fin des opinions de Richard Martineau.
On n’est pu capables de l’entendre, mais comme après un concert au Centre Bell, on aurait les oreilles qui silent dans ce silence.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire
  1. mjack says:

    wo. Sherbrooke c’est approuvé. point final.
    non mais. vous êtes qui vous autres?

  2. Sonia says:

    Je vous lis depuis un bout, et pour la première fois je suis contre un de vos réprouvé.
    Sherbrooke c’est approuvé à 100%!

  3. Sherbrooke: les taxis sont rares et on lui doit Jean Charest. C’est assez pour être réprouvé.

  4. Charles says:

    Oui mais leurs étudiants ont accès aux transport en commun gratuitement, ça devrait peser dans la balance.

  5. roxane n. says:

    Sherbrooke approuvé même si Jean Charest : oui les transports en commun, les côtes qui tiennent en forme, la nature qui l’entoure, ville régionale multiculturelle, la diversité musicale, cinéma de répertoire, effort d’urbanisme, universités reconnues, Louis Luncheonette…han là wo! Faut pas réprouver si pas bien étudié… Vous devriez de loin revoir ce classement.

  6. Bon, bon—si la chambre de commerce de Sherbrooke nous invite pour une fin de semaine, on promet d’y retourner. Surtout si on nous fait visiter les supposés couloirs secrets du Granada.

  7. Nice says:

    Pat, pat, pat.

  8. roxane n. says:

    Une invitation par une chambre de commerce pour aller visiter les bas fond d’une ville…humm ok, laissez moi sérieusement douter de votre esprit critique pour ce réprouvé; les couloirs du Granada exitent bel et bien, et ce n’est vraiment pas ce qui ferait approuver cette ville. Encore moins une chambre de commerce on s’entend.. Ce réprouvé (et ce pour la première fois depuis que je vous lis) est tout simplement nul.

  9. Gynocrate says:

    We heart Sherbrooke

  10. xkr says:

    Sherbrooke a tout pour vibrer, mais ça reste une ville de transit. On s’ennuie encore les samedis soirs.

  11. Gab says:

    Ewww, Sherbrooke?

    Clairement, les personnes qui la défendent en étant fru-fru n’y sont que pour étudier, et n’ont pas du passer toute leur enfance est leur adolescence dans ce trou que moi et mes amis avions affectueusement surnommé “le désert de la vie” et “le mouroir de l’âme” !

    Diversité musicale et culturelle? What?? J’ai pas vu un commerce hors de l’horrifiant carrefour de l’Estrie qui a pas fermé en mois de six mois. Tout ce qu’il y a, c’est des initiatives hippies poches financés par Jeunes Volontaires qui réussissent même pas à fêter leur premier anniversaire. Le seul café décent de la ville est même fermé!

    Diversité ethnique? Quoi, les ghettos est-europééen que sont en train de devenir toutes les périphéries parce qu’on y entrepose des immigrants dans des gros blocs laittes, sans s’en occuper plus? Les quatre familles haitiennes qui vivent près de la Place Belvédère que j’ai vu se faire refuser l’entrée du Loca Meuble, osti, où le monde vont se louer un sofa pour un prix mensuel?

    Cinéma de répertoire?? Il faut venir à Montréal pour pouvoir regarder un film dams la langue originale, crisse! Répertoire doublé par Alain Zouvi à la Maison du Cinéma pour douze piasses, no thank you.

    Come on, people. Ça prend plus qu’un Délice des Nations pis un Salon de Thé pour faire vivre une ville qui est économiquement en train de se tranformer en Absestos. En plus, Louis Luncheonette a changé sa recette de frites, j’y suis allée l’autre jour et sont rendues dégueu alors ça compte pu. Pis y’a même pu le Roi du Cock Rôti! Aussi bien dire que la ville est morte.

    Si tu y étudies, fine. L’université est awesome, à ce qu’on dit. Mais y VIVRE, hell no. La journée ou Sherb aura mieux à me proposer pour se faire pardonner les dix ans où j’ai bu de la bière sous des ponts près des tracks de chemin de fer avec du monde sucky à défaut d’avoir quoi que ce soit d’autre d’intéressant à faire, on en reparlera.

  12. Gab says:

    Scusez. J’aurais du spellchecker. :)

  13. xkr says:

    «L’ouverture du Summum met Sherbrooke sur la map des bars»:

    http://www.youtube.com/watch?v=GlrC1I_6VxI

  14. Gab says:

    Argh, GOD, le Summum!!!

    Horrifiant! “en plein coeur de l’Estrie”, ca veut dire quoi? Ça ou “en plein coeur du NÉANT”, cé à peu près pareil. Cheap fierté que d’être au coeur d’un trou ne contenant UNE seule “grande” ville.

    J’imagine qu’ils vont tous mourir noyés ou piétinés à mort lors de leur prochain foam party, quand Summum les innondera de mousse sur le dancefloor et qu’ils vont glisser dedans avec leurs souliers de slut achetés chez chaussures Pitt sur la rue Wellington Sud, dans un genre de bukkakke divin au son de Pitbull.

    Ils seront plus heureux au ciel. Chui certaine qu’au ciel y’a au moins UN resto décent ouvert après sept heures.

    Je suis biaisée, en passant :)

  15. xkr says:

    Le Téléphone rouge ferme ses portes: http://www.radio-canada.ca/regions/estrie/2010/01/08/004-telephone-rouge-sherbrooke.shtml

    Ça vient d’achever Sherbrooke.

Commenter