Approuvé-réprouvé

Numéro 196

29 octobre au 11 novembre 2010

Un texte de
P45

Publié le 29 octobre 2010 dans
Approuvé-réprouvé, Chroniques

Une liste du moment de choses qu’on aime et qu’on n’aime pas, et qui ne mentionne nulle part que, malgré tout ce qu’on peut dire sur Rob Ford, Paul le poulpe était un sacré emmerdeur.

Approuvé

  1. Le Rent is too Damn High Party. Et autres candidats surréels aux élections américaines de mi-mandat. Pour le hip-hop et le show.
  2. Le mélange des genres. Ou quand Cyberpresse fait un lien vers 4chan. Eh ben.
  3. Milton Glaser. Pour l’ensemble de son oeuvre, mais en particulier pour la liste des 10 choses qu’il a apprises au cours de sa vie. À P45, on l’a imprimée et on la lit à haute voix tous les matins en arrivant au bureau.
  4. La réforme de l’éducation. Vue par Sir Ken Robinson. Clair, contextualisé, bien illustré, des fois, ça prend ça.
  5. Le retour de l’Heure JMP. Grâce à Guyaume Arseneault de Call-TV.
  6. Oops. Un court film au montage plutôt génial, qui compile des scènes où des vidéastes amateurs échappent leur caméra.
  7. La reprise lancinante par Philippe Katerine de Sous le vent, interprétée avec brio par le passé par Céline Dion et Garou. On sent déjà un peu plus le vent dans la face.
  8. De l’affichage traditionaliste extrême dans les rues du Plateau. On ne sait pas trop ce que ça signifie, sinon une tendre poésie d’un extrémiste des moeurs (voir le gros plan).

Réprouvé

  1. Le nouveau maire de Toronto. Un fascinant personnage qui n’a rien à envier à n’importe quel Jean-Guy du Réseau Liberté.
  2. S’appeler Cluc. On a cherché, soit c’est une faute de frappe particulièrement récurrente, soit c’est un personnage inventé pour les besoins d’une téléréalité. On penche pour la seconde hypothèse.
  3. Les amalgames médiatiques d’une profondeur qui nous échappe. Une expo de Jacques Nadeau du Devoir, présentée par Quebecor, avec Antoine Gratton en «cover» simulant un passage marquant de la populaire série des années 80 Passe-Partout. Ouf. En plus, on sait que Quebecor a retiré ses publicités du journal indépendant (300 000 à 400 000$) pour se venger d’une chronique de Michel David. Ça ne peut pas être simple.
  4. Deux folles et un fouet. Associer la cuisine «spécial filles» à des histoires de perte de poids et de dates ratées. Tellement déprimant. 35$ et c’est à vous.
  5. Appeler son groupe Weekend et lancer un album intitulé Sports. Zéro point pour la googlelabilité.
  6. La marque de vêtements Joe Style Frais. Sacré Joe! Il a opté pour l’alias Twitter @JoeFreshStyleFr pour son compte français plutôt que @JoeStyleFrais, moins long et dans la bonne langue. On aimerait tellement les aimer plus.
  7. L’humour gras d’employés en lock-out. Tellement mauvais.

En attente de classement:

  1. Montréal-Matin. C’était eux qui recrutaient plus tôt cette année dans la section Carrières et professions de La Presse. Ouin, bof. Claude J. Charron est à l’origine de l’initiative et veut relancer le journal sur le web? Re-ouin, re-bof.
  2. Lance et compte. Le film de hockey où il n’y aura pas de hockey parce que toute l’équipe meurt. Trépidant.
  3. La ville d’Edmonton fait le saut sur Second Life. On est tellement mal à l’aise pour eux. En même temps, c’est un pas de géant.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
1 commentaire
  1. é. says:

    i ♥ m g

Commenter