Ce qui vous passe par la tête lorsque votre coiffeuse est sur le point de devenir une vedette internationale

Numéro 35

22 novembre au 1er  décembre 2005

Un texte de
Nicolas Langelier

Publié le 22 novembre 2005 dans
Fiction, Nouvelle

p_coiffeuse_1205.gifIl allait bientôt devoir changer de coiffeuse, parce que celle qui était la sienne depuis près de cinq ans allait d’une semaine à l’autre être beaucoup trop big pour un salon de coiffure du boulevard Saint-Laurent, aussi branché soit-il. Cette coiffeuse faisait partie d’un groupe de rock and roll, et ce groupe était sur le point d’atteindre un niveau de succès massif et international. En ce début d’hiver du milieu des années 00, vous pouviez le sentir, de la même manière par exemple que vous pouvez sentir qu’un orage approche. Et bien que ce genre de succès comporte beaucoup d’inconnu, il présente malgré tout certaines certitudes: vous allez avoir plus de partenaires sexuels potentiels que vous n’en avez jamais eu dans votre vie, par exemple; des gens en Illinois et en Écosse et en Bavière vont connaître votre nom; et vous ne couperez plus de cheveux pour vivre, du moins pour un bon bout de temps. C’est à tout ça qu’il réfléchissait, planté devant le miroir, alors que la scène musicale montréalaise était brûlante et qu’il serait bientôt dû pour une coupe de cheveux.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Nous sommes désolés, il n'est pas possible de réagir à cet article pour le moment.