Dans ta face, Pop Montréal!

Numéro 87

5 au 10 octobre 2007

Un texte de
Corinne Fréchette-Lessard

Publié le 5 octobre 2007 dans
Culture, Musique

Dans ta face, Pop Montréal!

Boudeux du festival, rassurez-vous: hors de Pop Montréal, plein de salut!

Vous boycottez systématiquement tous les événements avec le mot pop dans le nom? Vous refusez d’être poussé à la schizophrénie par du monde qui s’amusent à programmer 537 (684? 921? Y a-tu encore quelqu’un qui compte?) shows en cinq jours? La face de Dan Seligman ne vous revient juste pas?

Voici six suggestions d’activités inspirées par un esprit non-Pop mesquin.

1. Aller au festival Antenne-A

Les mêmes artistes qu’à Pop, mais à Québec! Une occasion en or de faire un pied de nez non seulement à Pop, mais à Montréal au complet. (Du 3 au 6 octobre)

2. Faire des niaiseries au Green Room (ou tout autre bar de hipsters de la rue Saint-Laurent)

Y aura personne (tous à Pop, bande de suiveux). Profitez-en pour pratiquer la chorégraphie de Crank dat au milieu de la piste de danse, jouer 17 parties de baby-foot de suite et faire de la poudre sur le bar. (Vendredi soir, pour un maximum de plaisir.)

3. Encourager nos Glorieux

Pop Montréal organise un party dans une maison hantée/clinique médicale abandonnée avec Think About Life et So Called? So what! La revanche du Canadien sur les Maple Leafs sera bien plus douce. (6 octobre, 19h)

4. Préparer l’Halloween

Il n’est jamais trop tôt pour penser à des idées de costumes qui feront baver de jalousie tous vos amis. Pratiquez aussi votre découpage de citrouille. (Quand vous voulez, mais le dimanche après-midi nous semble tout indiqué.)

5. Participer à la 26e classique de ballon-chasseur

Tentez de détrôner les Fireballs, les champions en titre. En cas de nullité sur le terrain, contentez-vous d’écoeurer les Burritos Jocelyn, les Gras Trans et les Pierre Lambert en débarquant avec un nom d’équipe encore plus débile. (Le samedi 6 octobre, à l’école St-Jean-de-la-Lande, 3120 rue Laurier est)

6. Cuisiner un souper d’Action de grâce avec la dinde, les patates douces et tout le tralala.

Les traditions, y a que ça de vrai. En plus, vos colocs qui carburent à la bière et à la mauvaise pizz depuis cinq jours vous en seront éternellement reconnaissants. Rappelez leur chaque fois qu’il sera question de ménage ou de vaisselle dans les six prochains mois. (Lundi soir. Mais commencez de bonne heure : cuire une dinde, c’est long longtemps.)


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter