Décryptage: la nouvelle ouverture du téléjournal de Radio-Canada

Numéro 138

23 au 29 janvier 2009

Un texte de
Xavier K. Richard

Publié le 23 janvier 2009 dans
Culture, Médias

Décryptage: la nouvelle ouverture du téléjournal de Radio-Canada

La SRC a profité de l’arrivée de Céline Galipeau pour changer l’indicatif sonore et le visuel d’ouverture du téléjournal. P45 tente l’analyse sémiologique de salon de ce nouveau virage symbolique avec les concepts du bord.

L’exercice, au pire, est de reconstituer les clauses du document de travail qui a donné naissance à cette nouvelle charte graphique.

Au mieux, c’est de décrire ce à quoi l’équipe de concepteurs n’avaient pas pensé.

Voici notre échantillon:


Tous auront remarqué que les grands changements de visuels consiste pour l’essentiel à passer des animations de formes rectangulaires à celles de formes circulaires.

Du côté du nouveau jingle, on retient surtout que celui-ci est d’une grande sobriété, sans mélodie et sans même de violons. Souvenez-vous.

La grille d’analyse de P45:

1. Le changement

La science des ouvertures de téléjournaux n’est pas un domaine particulièrement sexy. C’est même plutôt ingrat, en fait.

Quelle que soit l’initiative que vous prendrez, le produit final répète souvent ce qui a déjà été fait. Ou alors vous vous plantez parce qui sait de toute façon ce que c’est qu’une ouverture de téléjournal réussie? Hein? Personne.

De cette façon, vous sortez toujours perdant de l’exercice. Malgré tout, il faut saluer le désir de changement de la SRC. Un effort que ne fait pas TVA par exemple.

100 points pour le «Yes We Can».

2. Le sens

Il est très délicat de produire du sens avec le visuel d’une ouverture de téléjournal, parce que celle-ci se doit de rester le plus neutre possible, autant dans les symboles que dans les couleurs utilisés.

Ainsi vaut-il mieux contourner le problème et utiliser les codes les plus communs, soient des lettrages animés, au mieux à mi-chemin entre ceux de RDS et ceux de MusiquePlus question de faire l’unanimité. Le tout flottant au-dessus d’un décor de planète Terre en rotation.

Malheureusement, ces codes sont tous absents de la nouvelle mouture du téléjournal de Radio-Canada. La sobriété est telle qu’on dénombre que deux couleurs (rouge et blanc), deux formes (le cercle et l’image de fond carrée), et un symbole (le logo de la SRC).

C’est fade comme le logo du Club des Ex. – 200 points.

3. La forme

La nouvelle ouverture du téléjournal est constituée de plusieurs mini-clips comportant des animations avec des cercles. Ces clips servent à la fois de transitions entre les manchettes et, une fois ces manchettes terminées, sont rassemblés en guise de mini-générique.

Le tout culmine sur le logo de la SRC.

Le problème, vous l’aurez compris, c’est qu’une fois le générique terminé, on a vu chacun de ces mini-clips deux fois.

C’est trop. On se sent fatigué à la fin, et c’est sans parler de cet imperceptible sentiment qui monte en nous de s’en faire passer une petite-vite.

Mais les cercles, ça passe. Faut dire que ça fait plus féminin pis qu’on était vraiment tanné des réglettes rouges, symbole d’une espèce de «realpolitic» drabe et cartésienne.

Voilà, merci la forme, merci les femmes, merci Céline. 50 points.

4. Le son

Pan-pan-pa-pouiiiinn.

C’est l’air qu’on retient du nouveau jingle. C’est pas grand chose mais ça dit l’essentiel: pas trop inquiétant pour rien, pas trop stylisé, pas trop électro cheap. On regrette quand même une mélodie, une audace, un désir.

Quand même, 50 points pour avoir mis les violons au rancart.

Résultat final: 0 points

On est bien content de passer à autre chose, mais c’est un visuel qui incarne trop la transition pour réellement y trouver des qualités.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
2 commentaires
  1. Vincent says:

    En fait les cercles semblent avoir été repris / volés à l’infographie des jeux Olympiques. Je vois encore une plongeuse qui plonge dans un cercle rouge il me semble.

    Il est aussi vrai qu’un bon indicatif est nécessaire. On se souvient avec nostalgie de l’ancien indicatif du Radio-Journal de la première chaîne…maintenant, c’est plutôt électro-pop :)

  2. Très pertinente analyse, que Radio-Canada aurait intérêt à lire. Le retrait du thème du Radio journal est vraiment une grande déception. Les gens s’y identifaient vraiment.

Commenter