Éditorial du 23 février 2007

Numéro 65

23 février au 1er  mars 2007

Un texte de
Xavier K. Richard

Publié le 23 février 2007 dans
Chroniques, Éditoriaux

Il y a quelque chose de ludique dans le fait d’entretenir un blogue. Quelque chose de l’ordre du jeu, du jeu vidéo même, et qui fait que les blogueurs ont tous ce petit côté «ti-cul» qui les rend charmants…

e_xavier20.jpg
Qu’on le veuille ou non, c’est une image qui devient conforme à la vie de bien des gens: celle de l’internaute, seul derrière son joujou, qui tape sur des touches et rit tout seul. Pourtant, si on reste critique – ce qui est difficile puisque tous utilisent ne serait-ce qu’un peu Internet -, on ne fait que jouer.

Jouer avec une machine comme on joue avec un jeu. Et le blogue: l’incarnation du profil du joueur. Notre dénominateur commun? Le plaisir technologique solitaire, la rencontre et la découverte d’univers, l’impression de mener une quête. Nous sommes tous des «ti-cul».

Impossible qu’un soir au bar, deux virils personnages ne s’affrontent avec véhémence sur le thème: «Quoi? T’insultes pas mon blogue comme ça ou je t’éclate ta gueule de marsupial». Non. Bloguer, c’est peace, foncièrement peace, parfois trop pourrait-on dire.

Internet, ça reste des images, du son, de la vidéo et du texte. La virilité perd-t-elle de sa nature conquérante sur ce terrain fragmenté par le dialogue des genres, ce terrain aux particules par nature ludiques au potentiel premier d’être popularisable?

Le blogue, un peu à Internet comme Archie à la bande-dessinée: un monde de par ses formes de représentation conciliant, un monde fait pour être joli, cute, où la virilité ne s’exprime qu’en mots et en images… La violence dans les blogues, quant à elle, est vouée à être impopulaire; la force des idées sur Internet la ridiculiserait bien assez tôt.

Les brutes sont-elles appelées à jouer profil bas sur lnternet?


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Nous sommes désolés, il n'est pas possible de réagir à cet article pour le moment.