Exercice de style: Anne-Marie Cadieux

Numéro 130

30 octobre au 6 novembre 2008

Un texte de
Audrey PM

Publié le 31 octobre 2008 dans
Culture, Mode

Exercice de style: Anne-Marie Cadieux

Quand je serai grande, je veux être comme elle.

Cette semaine, pas d’ironie, pas de second degré, pas de gentilles moqueries. Cette semaine, c’est du sérieux.

Parce qu’Anne-Marie Cadieux, je l’aime d’un amour pur. Elle est un trésor national, une de nos meilleures comédiennes. La voir jouer (surtout au théâtre) me coupe le souffle.

Sa démarche artistique, sa grâce, son élégance et son éloquence me rappellent Audrey Hepburn. Mais sa force, son feu et son charisme me rappellent aussi Katharine Hepburn. Ou Cate Blanchet. Qui a déjà joué Katharine Hepburn.

L’idée de la choisir pour un exercice de style s’est formée naturellement il y a quelques semaines, lorsque je l’ai croisée au défilé printemps-été 2009 de Denis Gagnon.

Ma place front row était réservée depuis longtemps et mon coeur a sursauté lorsqu’en entrant dans la salle j’ai réalisé que mon siège se trouvait juste à côté du sien.

J’ai aussi réalisé simultanément que ledit siège m’appartenant de plein droit était occupé par un inimaginable trou de cul, qui avait décidé que, billet pas billet, il s’assoyait là, à ma place, à côté de ma comédienne préférée.

Le monde de la mode québécoise étant ce qu’il est (capricieux, têtu et localement surestimé), j’ai agrippé mon zen à deux mains et ai pris place un peu plus loin, tellement trop amère, à côté d’Herbie Moreau.

Mais bon, tout ça pour dire que l’incident m’a inspiré (le défilé était résolument so-so: hello! le jersey torsadé, c’est tellement Helmut Lang circa 2001) un exercice de style où je pourrais m’amuser à m’imaginer être sa styliste.

Et tenez-vous bien, je n’ai choisi que du high end pour Anne-Marie, parce qu’elle a le corps, la silhouette, le maintien et la présence qu’il faut pour porter ces vêtements, et Dieu sait qu’on en croise, des «védettes» qui se font bouffer la personnalité par du taffetas deux-tons chamoisé qui se veut branchouille.

Anne-Marie Cadieux:


1. Chandail noir manches longues col V profond, LNA, env. 130 $.

2. Mini jupe en plumes, Elizabeth and James, env. 735 $.

3. Brillant à lèvres, Christian Dior, env. 25 $.

4. Sandales plateforme avec studs, Burberry, env. 700 $.

5. Fond de teint liquide, Make Up Forever, env. 45 $.

6. Sac à main en cuir verni, Jimmy Choo, env. 2000 $.

7. Chignon style «négligé-étudié», pas de prix.

8. Boucles d’oreilles en or 14k, Rhodium, env. 260 $.

9. Pendantif en or 18k, Tiffany & Co., env. 2000 $.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire
  1. lauren r says:

    bonjour

    j aimerai savoir ou je peux acheter la jupe elisabeth and james en plumes ???

    merci d avance

  2. Audrey PM says:

    Bonjour Lauren,

    La jupe est surtout disponible sur les sites web come shopbop.com ou netaporter.com.
    TU peux aussi aller sur le site de Elizabeth and James pour une liste de détaillants (Ça risque d’être pas mal aux usa, par contre). Merci!

  3. Bonjour Mme Cadieux,
    Anne-Marie Cadieux………
    Adorable dans son personnage dans Annie et ses hommes,ma préférée c’est vous.
    Vous m’avez fais rire,
    félicitations

Commenter