Exercice de style: Séba, de Gatineau

Numéro 131

7 au 13 novembre 2008

Un texte de
Audrey PM

Publié le 7 novembre 2008 dans
Culture, Mode

Exercice de style: Séba, de Gatineau

Moi, j’ai pas de craque. De seins, je veux dire. J’ai longtemps essayé d’en simuler une, mais peine perdue, j’accepte aujourd’hui la réalité. Mieux, je prends fierté à dire que j’arbore naturellement le vieil adage: Lift and separate.

Mais SI j’avais une craque, j’aimerais avoir autant de guts que Séba en a eu pour exhiber la sienne à l’ADISQ. Sa craque de founes, je veux dire.

Le mash-up d’influences contenu dans les tounes de Gatineau est tellement éclectique qu’il est difficile de s’attendre à un look particulier ou convenu de la part de leurs membres.

Hey! Leur batteur est un loup en bedaine! Alors, faut pas s’attendre à des jeans à la fourche basse, à des hoodies fluo, à des baskets criardes et à des palettes drettes.

Séba écrit des chansons pleines de force, d’humour et d’angoisses. Même si c’est évident qu’il se fout pas mal de l’impact de son image, celle-ci reflète quand même bien son personnage, à mon avis.

Un peu comme dans l’exercice de style de Bloodshot Bill, les vêtements présentés ici sont assez génériques et faciles à trouver dans des friperies ou des boutiques du centre-ville. C’est l’impression du tout qu’on recherche vraiment.

1. T-Shirt New Kids on the Block: Tsé je vous parlais d’humour, tantôt?

2. Bobettes de gars: pour limiter les dégâts d’un autre incident « sourire de plombier »

3. Jeans noirs: un classique polyvalent

4. Baskets Adidas: j’ai déjà vu des photos de Séba avec des comme ça. Un autre classique au design simple et confortable.

5. Hoodie noir: comme son âme?

6. Une tuque: pour les lendemains de veille de tournée, quand on a la tête dans les foufesses.

7. Un micro: Bon, je ne suis pas en train de dire qu’il faut se promener dans la rue avec un micro dans la main pour que les gens comprennent que vous êtes habillés «à la Séba», je voulais juste un accessoire représentatif.

Je sais que vous n’êtes pas cons. Juste au cas.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter