Jimmy Beaulieu: Le Moral des troupes

Numéro 23

5 novembre au 2 décembre 2004

Un texte de
Nicolas Langelier

Publié le 5 novembre 2004 dans
Culture, Livres

p_livres_JimmyBeaulieu.gifOn aime beaucoup, Jimmy Beaulieu, à P45. Pour tout plein de raisons: ses histoires, d’abord, simples et touchantes (touchantes parce que simples), ses réflexions honnêtes et sans fard qui savent cependant éviter les pièges de l’introspection trop lourde, son coup de crayon tantôt basique tantôt travaillé et son sens de l’observation aiguisé, qui souligne souvent des détails qu’on ne remarque pas ou qu’on ne remarque plus.

Et puis quand on a le même âge que Jimmy Beaulieu (il est né en 1974), quand on a grandi dans la même culture et qu’on évolue aujourd’hui dans le même milieu, on se dit qu’on est bien chanceux de pouvoir compter sur cet auteur qui sait habilement mettre en mots et en dessins nos humeurs, nos références culturelles (de la soupe rouge aux balcons du Plateau, en passant par Duran Duran et les télémarketeurs), nos angoisses et nos aspirations.

Ce que trop de nos jeunes romanciers ratent royalement, Jimmy Beaulieu réussit admirablement, dans la franchise et l’humilité. Le Moral des troupes, son troisième ouvrage, est un collage d’histoires (dont deux sont déjà parues dans la version papier de P45) qui sont autant de polaroïds formant un portrait cohérent et émouvant de ce que c’est la vie, en 2004, à Montréal.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Nous sommes désolés, il n'est pas possible de réagir à cet article pour le moment.