L’Association québécoise des joueurs de pichenottes

Numéro 22

1er  octobre au 4 novembre 2004

Un texte de
Raphaëlle Derome

Publié le 1 octobre 2004 dans
Chroniques, Les associations

Ces associations dont vous ne faites probablement pas partie, et tout ce que vous devez savoir à leur sujet. Ce mois-ci: l’Association québécoise des joueurs de pichenottes.

p_association_1004.gifIdentification

L’Association québécoise des joueurs de pichenottes (AQJP) est née en 1986. Elle tient la grande majorité de ses activités (surtout des tournois de pichenottes) dans la région du Centre-du-Québec.

Genre où?

À Saint-Nicéphore, Saint-Léonard-d’Aston, Daveluyville et Sainte-Perpétue, entre autres.

Wow… et il y a beaucoup de participants?

À vous de juger: l’Association a déjà compté près de 300 membres individuels.

Ouais… ça semble assez limité, comme mouvement.

Peut-être, mais avouez que des tonnes de gens jouent probablement aux pichenottes sans être membres de l’association! Êtes-vous membre du fameux Cercle de lecture de P45, vous?

Bon point.

Je sais. Cela dit, l’Association a aussi organisé l’été dernier un tournoi de pichenottes à Juste pour jouer, un événement du Festival Juste pour rire où les jeux d’adresse sont à l’honneur.

OK, mettons que je n’ai jamais joué aux pichenottes. C’est quoi le jeu, en gros?

Ça ressemble au billard. On joue «aux pichenottes» ou «à la pichenotte» sur une petite table à rebords, sur laquelle sont posées de petites rondelles de bois. Le but du jeu est de faire pénétrer chaque rondelle dans l’une des «poches» situées dans les coins en leur donnant des pichenottes.

Ça me rappelle un jeu auquel j’ai joué avec un éleveur de chèvres en banlieue de Katmandou…

Probablement le carrom, jeu très populaire en Asie. D’ailleurs, le secrétariat de la Fédération internationale de carrom est situé en Inde.

Wow! Ce genre de faits inutiles va sûrement impressionner mes amis!

Assurément. Vous leur direz aussi qu’en français de France, «pichenotte» se dit «chiquenaude». Selon l’Office québécois de la langue française, «pichenotte» est une variante dialectale de «pichenette», un synonyme de chiquenaude.

Site web: www.fqjr.qc.ca/pichenottes.html.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Nous sommes désolés, il n'est pas possible de réagir à cet article pour le moment.