L’Impala de la liberté

Numéro 197

12 au 25 novembre 2010

Un texte de
P45

Publié le 12 novembre 2010 dans
Idées, Société

Il y a peu de temps, une délégation de collaborateurs de P45 a pris la route en Chevrolet Impala pour se rendre au Rally to Restore Sanity de Jon Stewart et de Stephen Colbert. Trois cent mille personnes sans crème solaire. Récit.

Un texte de Jérôme Lussier avec la collaboration d’André Martineau, de Charles-Alexandre Théorêt, de Marie-Michèle Giguère et de Sasha Campeau.

Du bacon, s.v.p.

L’homme partage 98% de ses gènes avec le porc: il s’ensuit qu’il est normal et nécessaire de manger du bacon le plus souvent possible.

À peine la frontière passée, nos ventres, nos fesses et Charles exigent un arrêt au Wendy’s pour faire le plein de BaconatorMD. Suivent deux Floaters et quatre cigarettes American Spirit (entièrement naturelles, comme le cancer), consommées dans un stationnement vide et froid, certainement la métaphore de quelque chose.

Accessoirement, on apprend que des colis suspects en provenance du Yémen circulent aux États-Unis, que des vols sont détournés et qu’Obama fera une annonce d’urgence. «Shit, on entre aux States pis c’est le 11 septembre qui recommence», affirme Jérôme en regardant CNN.

Le lendemain, on n’en parle plus.

Un asphalte nommé New Jersey

Quand Google Maps dit qu’il faut prendre la sortie 14, mais que la vraie autoroute indique la sortie 17, tu te perds, évidemment.

Crisse, Google Maps disait sortie 14, sacrament. Alors tu fais demi-tour deux fois, en pleine nuit, sur les six belles voies de la 287 South, au New Jersey, à quelques miles de New York, pour finir par pogner la 202, qui mène à la 206, qui t’amène à la 95 South, celle où ils font plein de «racial profiling», il paraît.

Fallait que ça arrive. Un peu plus et Google Maps nous suggérait de prendre une motomarine. Une chance qu’André nous a sortis de la marde en n’écoutant que son instinct et le cœur rugissant de notre rutilante Impala pour nous mener dans les méandres de Princeton by night.

Toi aussi, tu te serais perdu, tu le sais. En attendant, on file vers Philadelphie en refaisant le monde et on salue au passage l’affiche géante de Yannick Nézet-Séguin sur le bord de l’autoroute.

Le grenou et le chimpanzé

Il y a sur YouTube une vidéo d’un chimpanzé du zoo de Honolulu qui, trouvant une grenouille dans son enclos, s’empresse de s’autofellationner avec le batracien égaré. Près de 8 millions d’êtres humains ont vu le clip en question (dont vous, d’ici quelques minutes).

Pour le spectateur anthropomorphisant moyen, le clip pose un dilemme: suis-je la grenouille ou le singe? Visiblement, une amie américaine se projette assez spontanément dans l’amphibien non consentant et annonce que le clip remue sa fibre féministe «because forced sex is something that concerns women everywhere».

C’est vrai. Sur quoi on lui répondra qu’il y a quand même 50% de chances qu’on ait eu affaire à un grenou, et que le jihad féministe a sans doute d’autres chimpanzés à fouetter. Next stop et dernier débat de la soirée: la peine de mort dans un wine bar. On était sans doute contre.

Ironie, escalade et démocratie

Ah oui, il y avait un rallye. Avec genre 300 000 personnes, sans crème solaire, sous un soleil de coups de soleil. Officiellement, le but était de voir Jon Stewart et Stephen Colbert dire à FOX News d’arrêter de diviser les gens ou de leur faire peur. Officieusement, c’était les Jeux olympiques de l’Affiche Ironique, du Slogan Absurde et de la Pancarte Spirituelle.

Sont comiques, les Américains démocrates. Notre affiche aussi était pas pire, à notre avis: «The Rant is Too Damn High». T’a pognes-tu?

Malheureusement, il y avait 100 000 personnes en avant de nous sur le Mall, Marie était beaucoup trop petite, et on n’entendait presque rien. Alors on a fait comme tout le monde et on a encouragé les dudes qui grimpaient dans les arbres pour voir le stage.

L’homme qui plantait de l’arbre de P45 sur Vimeo.

On a même très bien filmé le loser qui est tombé de trois mètres de haut alors que 32 milliards de personnes le regardaient essayer de grimper un arbre. La vidéo va sûrement battre le clip du chimpanzé qui s’autofellationne avec un grenou dont on a parlé tout le week-end.

Bonbons conservateurs et brocoli detox

Si vous aimez les bonbons en petits barils de racinette (ou rootbeer, comme on dit), vous êtes républicain. On n’était pas certains au départ, mais la démonstration d’André est claire:

«Un bonbon amical, gentil, c’est un bonbon qui est mou ou qui a une croustillance, pis après, tu y découvres un côté plus mou, plus abordable, plus facile d’approche… Ça [le bonbon en baril de rootbeer], c’est un bonbon de la vieille garde.»

 

De la «croustillance» du bonbon en forme de baril de rootbeer de P45 sur Vimeo.

Conclusion

L’essence de la gauche, c’est la mollesse. Dur constat, sur quoi on abandonne rapidement l’idée des crêpes du dimanche matin au IHOP pour les burgers de Five Guys.

Quelques heures plus tard, pendant que Charles mange une dernière cochonnerie au bacon dans un ultime stationnement, les autres font le plein de céleri pas lavé et de brocoli de Costco, question de se laver un peu les artères avant de rentrer au Canada.

«Avez-vous quelque chose à déclarer?»

«Euh, non.»


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
2 commentaires
  1. Gabriel says:

    Le «jihad féministe» ici, un urbaniste taliban là-bas (http://bit.ly/d8TnrN)…

    Associer un mouvement/politicien qui n’a rien à voir avec l’islamisme à l’intégrisme musulman est-il honnête intellectuellement? C’est d’un effet facile. Ça, s’est sûr.

  2. Amusante, cette aventure. Ça prendrait une P45 mobile pour des reportages du genre, à l’étranger.

Commenter