La quelque-chosisation des médias québécois

Numéro 206

15 au 28 avril 2011

Un texte de
Xavier K. Richard

Publié le 15 avril 2011 dans
Culture, Médias

À P45, on relève plusieurs tendances dans les médias et on pense que la madamisation des médias n’est que la pointe de l’iceberg d’un vaste complot de quelque-chosisation des médias québécois.

  1. La badass-isation des médias: à ne pas confondre avec la bandana-isation des médias.
  2. La banalisation des médias: on a tendance à tenir pour acquis les médias eux-mêmes. Ça suffit. Et si demain était sans média? Et si, demain, les médias québécois ne contenaient plus de jeux de mots poches dans leurs titres d’articles?
  3. La baladisation des médias: trop de nombrils et de danse du ventre au téléjournal et pendant le débat des chefs. Il faut que ça cesse.
  4. La bananisation des médias: tendance des médias à inclure des bananes dans les contenus et, pour ainsi dire, à se bananiser.
  5. La kleenexisation des médias: à mi-chemin entre Jersey Shore et L’après-midi porte conseil, le kleenex est partout.
  6. La patatisation des médias: quand on surnomme des gens «patate», c’est qu’on est rendu loin. Tout ça à cause des médias.
  7. La pur-noisettisation des médias: les mystiques, de Marcel Leboeuf à Mahée Paiement, en passant par Chantal Lacroix et Charlie Sheen, sont des gens gentils qui ont des trucs à vendre. Ils ont une place de choix dans les médias, car ils nous font du bien.
  8. La daccorisation des médias: c’est subtil, mais en même temps que désertent les lecteurs des journaux, les journalistes commencent à s’adresser de plus en plus directement à leurs patrons, seuls lecteurs qui leur restent.
  9. La lubrification des médias: on ne vous fait pas de dessin.
  10. La madamepaillé-isation des médias: serait-ce la fin de la madame de la rue Panet? Les femmes de 53 ans ont la cote en politique fédérale. Dans 53 ans, on s’intéressera sans doute aux gens qui étaient jeunes aujourd’hui.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
1 commentaire
  1. lkb33 says:

    «La madamepaillé-isation des médias: serait-ce la fin de la madame de la rue Panet? Les femmes de 53 ans ont la cote. Dans 53 ans, on s’intéressera sans doute aux gens qui étaient jeunes aujourd’hui.»

    Exact. Nous seront tous morts. Ou très plates.

    Dans tous les cas, ils auront gagné.

Commenter