Métrocritique: la station Langelier

Numéro 203

18 février au 3 mars 2011

Un texte de
Agence PMI

Publié le 18 février 2011 dans
Chroniques, Métrocritique

P45 voyage beaucoup. Une métrocritique, c’est un condensé++ de tout ce que vous vous êtes déjà dit tout bas à propos d’une station de métro de Montréal. Ce mois-ci, la station Langelier.


[Agence PMI]

Situation géographique

Inaugurée entre 1960 et 1985, la station Langelier n’est pas la plus accessible du réseau. Elle est située dans l’est de Montréal, bien à l’est d’artères déjà considérées «à l’est», comme Papineau ou d’Iberville.

Malgré cet emplacement un peu «bizarre», elle s’atteint plutôt bien en taxi. En effet, il ne vous en coûtera que 20 ou 30$ pour vous y rendre du centre-ville.

De plus, la dépense en vaut la peine. La station est située près d’un Pacini qui, en plus de proposer des menus hauts en saveur (essayez notre coup de cœur divin: le steak au sel de mer de Sicile; extrêmement tendre et savoureux, il est fait de boeuf Angus certifié et persillé à souhait), vend le nouvel album de Marco Calliari. Benvenuto!

Architecture et décoration

L’utilisation de marbre de genre «romain» donne du lustre à cette station qui rappelle autant le Pacini voisin que la grandeur de la famille Langelier, dont certains disent que la noblesse remonte à l’empereur Auguste.

On sent que l’emplacement de la décoration n’a pas été laissé au hasard. Une note et un Polaroid expliquent l’endroit où la loge du changeur doit être installée, lorsqu’utilisée. C’est gentil pour les p’tits nouveaux!

On retrouve aussi des panneaux de métal avec des trous qui permettent aux curieux de jeter un œil sur le grillage situé derrière. Le tout rappelle une œuvre d’art.

De plus, pas besoin de faire d’effort pour monter et descendre l’escalier, puisque des architectes ont muni la station d’escaliers qui bougent tout seuls. Capsule vidéo:

Clientèle

Jeunes et moins jeunes d’ici et d’ailleurs utilisent la station Langelier, ce qui prouve qu’il n’y pas d’âge pour apprécier les moyens de transport!

Constat final

La station Langelier a des qualités, et ses défauts ne nous empêcheront pas d’y passer régulièrement, dans la mesure du possible (entre autres pour profiter du comptoir pour emporter du Pacini, la façon authentique de savourer le goût de l’Italie à la maison)!

Note

10/10

  • Note: cet article fait partie d’un numéro conceptuel de P45 qui a obligé la rédaction à la fois à réduire la qualité de ses écrits et à se prendre pour un empire médiatique. Soyez rassurés, c’est une initiative volontaire et unique. C’est pour l’art, comme on dit.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
1 commentaire
  1. L’essentiel de la station Langelier, Le marquis, un motel de passes, qui offre des tarifs à la fourre, à la sieste ou à la nuit. Avec du Pacini en take out, on est en business

Commenter