Noël Mitrani: sur la trace de l’hiver et de l’errance

Numéro 51

3 au 9 novembre 2006

Un texte de
Xavier K. Richard

Publié le 3 novembre 2006 dans
Audio, Créations

Noël Mitrani: sur la trace de l’hiver et de l’errance

Sur la trace d’Igor Rizzi de Noël Mitrani est un premier film, indépendant, auto-fnancé et soutenu par une équipe et des acteurs de talent – en tête Laurent Lucas, remarquable.

Un type de film alimenté d’une sourde rumeur, puisque aucun organisme public n’y a mis d’argent. Ce film, non-officiel du point de vue de l’institution, fait son effet: sélection offcielle à la Mostra de Venise, prix du premier film canadien à Toronto.

C’est ainsi que Sur la trace d’Igor Rizzi devient l’un des films de l’année au Québec à cause de sa liberté de ton, grandement liée à ses conditions de production.

Le récit semble le résultat de ces conditions: il impose en tout cas un rythme particulier qui n’appartient qu’à lui seul, où un homme raconte, en voix-off, son passé de footballeur en France, tandis qu’il erre dans la neige et dans les parcs de Montréal. Une stratégie narrative qui prend le parti de la littérarité.

Ce prétexte pour imposer Montréal est très pertinent – le climat hivernal du film soutient l’image, tel un voile apposé au passé du personnage.

À cela s’ajoute l’histoire d’un crime foireux commis avec un comparse pégreux (Pierre-Luc Brillant) et quelques apparitions à la limite de l’étrange. Une femme vient cogner à la porte de l’appartement du héros. Elle est mourante et le protagoniste, vivant dans la commémoration d’un passé coupable ne trouve rien de mieux à faire que de se départir du corps, en l’enfouissant sous la neige.

Par des jeux entre rêve et réalité se déploie un stratagème qui permet de proposer des retournements dramatiques redoutables…

Un pareil film promet d’heureuses suites pour son réalisateur. C’est avec une grande joie que P45 a rencontré Noël Mitrani il y a quelques temps afin de discuter du film.

Noël Mitrani: Sur la trace d’Igor Rizzi


© Entrevue et article: Guillaume Lafleur
Réalisation et montage: Xavier K. Richard
Photographie: Marie-Ève Bertrand


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter