P45 a un kick sur Hugo Latulippe

Numéro 112

18 au 24 avril 2008

Un texte de
Véronique Boisjoly

Publié le 18 avril 2008 dans
Chroniques, P45 a un kick sur...

P45 a un kick sur Hugo Latulippe

On a les kicks assez diversifiés à P45. Après un vieillard et un enfant, cette semaine, retour à la normalité: on succombe aux charmes d’un homme juste assez mûr, juste assez viril…

Hugo Latulippe, si tu lis cette chronique, tu sauras enfin que ça fait 14 ans que je t’aime, pour 7 raisons.

1. Parce que tu es mignon.

Soyons franches, on t’aurait peut-être moins regardé à la télé les dimanches de Course destination monde si tu n’avais pas eu cette belle coupe champignon et tes petites lunettes rondes d’intello. Tu ris, mais à l’époque, c’est le genre de choses qui comptaient.

2. Parce que tu as beaucoup voyagé

C’est comme ça. Tout le monde aime les gens qui voyagent. Mais il faut dire qu’entre ici et le reste du monde, on est content que tu aies vu ce que tu as vu, mais que tu sois revenu pour nous sauver de l’invasion porcine. Vite, on a mal au cholestérol et à la nappe phréatique…

3. Parce que tu es un homme audacieux: 8 heures pour repenser le monde

Grâce à toi, et à ta femme (…ben oui, la belle Laure Waridel!), on peut envisager la possibilité d’un pays nouveau, basé sur autre chose qu’une séparation. Ça nous change d’un discours usé. Dans le champ, les clôtures.

Huit manifestes. Huits idées pour repenser notre Petite vie. (Étais-tu sérieux au lancement de Manifestes quand tu as dit que tu espérais un auditoire comparable à celui de la série de nos anciens Ding et Dong?)

4. Parce que tu es le seul a avoir obtenu une note parfaite et à avoir fait pleurer tous les juges de la Course.

Et ce, avec un petit film de trois minutes. Ça promet en bouleversements pour les 8 heures de Manifestes en série qui s’en viennent à Canal D. Dommage qu’on ait encore des antennes et pas le câble dans nos appartements du Plateau.

5. Parce que tu es libre, tu n’as pas peur de te mettre les pieds «dans marde» et de prononcer ce mot avec l’accent qu’il lui faut.

Avec une phrase comme «on est plusieurs à rêver de la chute de l’Amérique» dans la narration de Manifestes en série, on sent que tu es prêt à aller loin pour défendre ton idée d’un pays plus petit, à échelle humaine. Tu aimes les débats. Les médias aussi. Nous aussi. Verdict: bien dite, bien pensée, cette phrase.

6. Parce que tu es un homme déterminé

Si certains te reprochent d’être un gauchiste trop à gauche, d’être un utopiste naïf ou d’être le mari de ta femme, nous, on admire ton assurance et ta détermination face à ton projet d’une refonte de la sociale démocratie, comme tu dis. En attendant, on cherche le numéro pour commander nos paniers bio, mais on va le trouver. Ne serait-ce que pour te donner raison de croire que le cinéma peut parfois aider à changer le monde.

7. Enfin, parce que tu es cinéaste et un peu poète

Tu nous donnes envie de s’exiler à la campagne, de traire les vaches à la main, d’ouvrir une fromagerie en Gaspésie, d’élever des alpagas. Tu nous donnes envie d’un nouveau concept: P45 dans ton étable (ouin, bon, on va y réfléchir…).


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire
  1. Andrée says:

    Tout à fait d’accord, moi aussi je l’aime depuis 14 ans!

Commenter