P45 a un kick sur… Jason Schwartzman

Numéro 102

8 au 14 février 2008

Un texte de
Marie-Claude Beaucage

Publié le 8 février 2008 dans
Chroniques, P45 a un kick sur...

P45 a un kick sur… Jason Schwartzman

Vous le replacez? Oui, c’est ce comédien avec un air un brin fendant qu’on a vu jouer les weirdos dans plusieurs productions indépendantes américaines et qui, oh surprise!, est également musicien à ses heures…

Ben oui, il doit mesurer quatre pieds et trois pouces. Pis après? Nous, à P45, on craque pour le talent, pas pour les centimètres; c’est pourquoi cette semaine, P45 a un gros kick sur Jason Schwartzman. Voici 5 raisons de succomber, telle l’hôtesse indienne dans The Darjeeling Limited, au charme de Jason Schwartzman.

1. Le gars sait s’entourer. On le sait, on ne choisit pas sa famille, mais dans son cas, on ne parle pas de n’importe laquelle: on parle du clan Coppola. Il est le neveu de Francis Ford Coppola, donc le cousin de Roman, de Sofia Coppola et de Nicolas Cage.

Mais si Jason n’a pas choisi dans quelle famille il est né, il a choisi la famille cinématographique au sein de laquelle il s’épanouit: celle de Wes Anderson. Et on adoooore Wes Anderson. Juste pour pouvoir name dropper tous les noms de ceux qu’il côtoie, on l’aime.

2. Les films dans lesquels il a joué, on les a aimés. Rushmore, I heart Huckabee. Hotel Chevalier, The Darjeeling Limited – qu’il a co-écrit avec Wes et son cousin Roman – , Marie Antoinette… Ben oui, même Marie Antoinette. Depuis qu’on a vu Jason camper Louis XVI avec superbe et arrogance, on trouve presque ça mignon, un gars avec une perruque et un jabot.

3. Il a fait partie de Phantom Planet, le band qui a écrit California, la chanson que l’on entend dans le générique d’ouverture de The O.C., LA chanson de générique de série télé que nous avons le plus chantée et qui nous est le plus restée en tête ces dernières années: «California here we come / Right back where we started from / California! / Here we come!». Et en plus, on le retrouve là où on s’y attend le moins, à la batterie. Jason, t’aimes ça nous surprendre…

4. Le nom de son nouveau projet musical est juste trop craquant: Coconut Records. Et c’est lui qui fait tout: il compose les paroles et la musique, joue seul de tous les instruments, chante suavement de manière un brin détachée… Le résultat est vraiment charmant: c’est parfois mélodique, avec des belles harmonies vocales poignantes, sur d’autres chansons, c’est plus dansant. Bref, tout pour nous plaire.

5. Ces paroles de la chanson West Coast: «I’m going back home to west coast / I wish you would you put yourself in my suitcase / I love you / standing all alone in a black coat».

(6). Il habite en Californie.

Jason Schwartzman – West Coast (mp3)



Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
2 commentaires
  1. Mui says:

    *soupir pâmé*

  2. Tintouin says:

    ^^ quel beau portrait :) ro et puis on s’en lasse pas de son “west coast”, de ses films avec Wes Anderson et de sa zolie pitite tête toute mimi

Commenter