Quatorze signes que l’âge vous (me) rattrape

Numéro

23 au 30 octobre 2011

Un texte de
Olivier Lalande

Publié le 13 octobre 2002 dans
La liste

p_5liste_04051
Les hippies et les goths, que vous trouviez auparavant divertissants, vous tombent maintenant royalement sur les nerfs.

2
Le surplus de poids acquis durant le temps des Fêtes 95 semble bel et bien avoir renoncé à partir.

3
Idem pour les cernes sous les yeux accumulés durant la même période.

4
Zieuter la petite voisine nubile ne vous vaut plus un sourire gêné, mais bien un air effrayé de la principale intéressée, doublé de menaces de poursuite de la part de sa mère.

5
Vous vous surprenez à fredonner Celle qui va de Marjo pendant que vous faites votre marché.

6
Vous faites votre marché. Non seulement ça, mais vous avez des discussions avec vos amis à propos du prix des légumes.

7
La brosse du vendredi soir, quand elle arrive, vous laisse amoché jusqu’au jeudi suivant. Votre définition de «brosse» a par ailleurs baissé à quatre consommations.

8
Vous ne pouvez plus supporter l’odeur du pot. Inversement, celle des pots-pourris de salles de bain vous plaît de plus en plus.

9
Ces «r» roulés, que vous employiez jadis strictement pour niaiser, ponctuent de plus en plus fréquemment vos phrases sans que vous ne vous en rendiez compte.

10
Votre voisin d’en haut discute avec vous des difficultés de l’éducation des enfants.

11
Vous vous complaisez dans d’interminables conversations à propos des failles de caractère d’autrui. Vous avez découvert que c’est là une activité thérapeutique qui vous aide à croire que vous avez évolué normalement.

12
Ce que mère nature semble ajouter quotidiennement à votre tour de taille, elle semble l’ôter de votre cuir chevelu, faisant de la toilette quotidienne un rituel un brin tendu que vous préférez écourter.

13
Vous poussez un soupir de soulagement anormalement sonore chaque fois que vous vous assoyez. La prochaine étape: un cri d’auto-encouragement chaque fois que vous vous levez.

14
Vous trouvez les lectrices de nouvelles de Radio-Canada étrangement sexy.

___________________

P45 vous aime! Mais il n’est pas vrai qu’on peut vivre seulement d’amour et d’eau fraîche… Si vous voulez faire un don en argent à votre webzine favori, cliquez juste ici. Merci!


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Commenter