Une carte postale de Barcelone

Numéro 122

27 juin au 10 septembre 2008

Un texte de
Marie-Claude Beaucage

Publié le 27 juin 2008 dans
Carte postale, Société

Une carte postale de Barcelone

Cher P45,

Les gens t’ont envoyé tout plein de cartes postales ces derniers jours pour te dire où ils n’iront pas en vacances cet été… Ben moi, je fais ma délinquante et je t’écris de Barcelone, où je passe quelques jours.

C’est peut-être parce que tout le monde m’a dit à quel point je tomberais amoureuse de Barcelone, que je voudrais tellement déménager là-bas, que c’est si beau l’architecture de Gaudi et que la mer dans la ville, c’est vraiment génial et tout, que je suis un peu restée sur ma faim.

Eh oui, trop d’attentes. Ou peut-être est-ce seulement parce qu’on ne peut tomber amoureux qu’une seule fois et en ce qui me concerne, j’ai déjà donné. Je l’ai déjà rencontrée, ma ville âme soeur où je déménagerais demain matin, je sais où elle se trouve et ce n’est pas en Espagne.

N’empêche, je n’ai pas boudé mon plaisir. Barcelone est comme ce super beau gars, brillant, drôle et sympa avec qui c’est très, très chouette de passer quelques jours… Mais avec qui il manque quelques atomes crochus, ce feeling si indescriptible qu’on pourrait faire sa vie avec lui.

Peu importe, P45, Barcelone est peut-être TA ville à toi, et si c’est le cas, voici quelques trucs à savoir absolument à son sujet.

1. Le quartier le plus cool de Barcelone: El Raval.

Et ne te fie pas aux guides touristiques qui voudront te faire peur en déclarant qu’il s’agit d’un quartier malfamé. C’est un quartier authentique, vibrant et éclectique, avec ses nombreuses boucheries halal, ses cafés sympas et sa Rambla moins commerciale que celle qui se trouve au centre de la ville.

Bon, des amis nous ont quand même certifié avoir vu une fille se faire voler assez violemment son sac à main en plein jour dans ce quartier. Mais ça aussi, c’est authentique.

2. Le meilleur resto rapport prix/cutes serveurs: Biblioteca, dans El Raval, bien sûr.

C’est pas nécessairement donné, mais c’est aussi bon pour les yeux que dans l’assiette. C’est peut-être pour ça que les prix sont un peu plus élevés en fait… Pour ton info, j’ai mangé une salade avec pommes confites et fromage frais en entrée, une casserole de calmar comme plat principal, LE meilleur fondant au chocolat du monde comme dessert et j’ai été servie par Joaquim, grand brun à lunettes.

Et franchement, le resto en tant que tel est aussi très charmant, avec ses bibliothèques en bois chargées de livres de cuisine de toutes sortes.

3. Le meilleur resto de Barcelone, celui qui ne se retrouve pas dans le Lonely Planet: El Jardi… dans El Raval.

Ben oui, je suis quand même sortie de ce quartier. À plusieurs reprises, même. Mais je me sentais chez-moi dans El Raval et si j’habitais Barcelone, El Jardi serait sans doute mon spot.

Situé dans la cour intérieure de l’Antic Hospital de la Santa Creu (la bibliothèque de Barcelone), bordé par un très joli parc, El Jardi est une terrasse (il n’y a pas d’espace intérieur) où les tapas sont aussi bons que la faune qui fréquente l’endroit est agréable.

Des gens du quartier, essentiellement, et quelques touristes qui ont dû aboutir là par hasard, comme moi. Les croquetas de jamon sont mémorables.

4. La meilleure attraction touristique à visiter s’il ne fait pas beau: l’Aquarium.

C’est assez rare, les journées grises dans cette ville, mais quand même dans le domaine du possible. Dans ce cas, oublie le Musée Picasso, et dirige-toi vers Port Vell, car c’est à l’Aquarium que tu dois aller. C’est cher, 16 €, mais juste pour rire avec les pingouins et passer dans l’aquarium-tunnel avec les requins, ça vaut le coup.

5. La tendance barcelonaise que nous ne suivront pas cet été: le piercing.

Sérieux, on a vraiment l’impression d’être en 1993, tellement tout jeune entre 15 et 35 ans est percé. Nez, lèvre, joue, sourcil, menton, nombril et autre partie de l’anatomie sans doute… Les percés forment une réelle majorité au sein de la jeunesse barcelonaise. J’en suis encore perplexe.

6. Le meilleur drink: la sangria.

Mais pas n’importe laquelle, la sangria de cava, faite à partir, oh surprise, de cava, le vin mousseux catalan. Rafraîchissant et pas trop sucré, ce sera le drink de l’été. Bon, faut juste se renseigner où on trouve de la cava à Montréal, parce que je ne suis pas certaine que le résultat soit aussi probant avec de la Blanquette de Limoux.

7. La plus belle oeuvre de Gaudi: la Casa Battlo.

On n’échappe pas à Gaudi à Barcelone. Et on ne veut pas y échapper non plus, ce type est un vrai de vrai génie. Mais admettons que tu doives voir qu’une seule de ses oeuvres, tu dois aller à la Casa Battlo, même si c’est cher. C’est pas aussi majestueux que la Sagrada Familia, mais c’est une maison réellement émouvante, inspirée par la mer.

8. Le meilleur endroit pour frencher dans Barcelone: le bord de la mer?

Bon, il semblerait que Barcelone soit une ville d’amoureux, même si sa réputation à ce titre n’est pas celle de Paris ou de Venise. J’ai donc vu des amoureux se frencher sans vergogne partout.

Dans L’Auberge Espagnole, ils se frenchaient au Parc Guëll. Mais selon mon amie Marie-Claude – pas moi, une autre -, le bord de la mer, c’est pas mal du tout.

9. Le meilleur endroit pour regarder le soleil se lever: la terrasse de Stan.

Mais à moins que tu le connaisses toi aussi, ça risque d’être difficile pour toi d’y aller. Tu peux sans doute te rabattre sur le numéro 8.

10. La meilleure manière de perdre 50 €: s’acheter un billet pour une des soirées de Sonar et ne pas y aller. 50,80 €, plus précisément.

Ne me demande pas pourquoi, je ne suis même pas encore capable de me l’expliquer.

Je peux aussi te dire que c’est une ville pas vraiment touristes-sans-sens-d’orientation-friendly, mais que les automobilistes sont très courtois avec les piétons.

Je pourrais te dire des tonnes de choses encore sur Barcelone mais je termine ici ma carte postale parce que je suis en train de déborder sur les côtés.

On se voit bientôt.


Collaborez, vous aussi, au magazine P45, ou envoyez-nous vos idées pour les chroniques Approuvé-réprouvé ou encore P45 hebdo: courrier [à] p45.ca.

Discussion

Appréciations
Tweets
Sans commentaire

Nous sommes désolés, il n'est pas possible de réagir à cet article pour le moment.